back to top

16 trucs que j'ai appris en suivant un chasseur de Pokémon ultra-rares

Chasser des Pokémon ultra-rares est une philosophie de vie.

Publié le

1. Pokémon N'EST PAS juste un «jeu pour enfants».

Beaucoup de joueurs ont fait leur première partie à l'école primaire mais disent avoir vraiment découvert la licence plus tard.

C'est le cas de Maître Armand, qui a «redécouvert» Pokémon à l'adolescence et profité de richesses cachées du jeu qu'il n'avait pas exploitées dans ses anciennes parties.

Publicité

2. On ne TERMINE pas les jeux Pokémon.

Peut-être pensiez-vous naïvement qu'il était possible de «finir» les jeux, par exemple en battant le Conseil des 4 ou en complétant votre Pokédex?

Grave erreur: il y a un jeu après le jeu, et même plusieurs. De nombreux joueurs passent des milliers d'heures à l'explorer dans tous les sens, bien après sa supposée «fin».

3. En fait, les mécanismes des jeux Pokémon sont tellement complexes qu'il y a des sites spécialisés comme serebii.net dont les contributeurs font un vrai travail de recherche pour en découvrir tous les secrets.

Maître Armand explique que ce n'est qu'avec le temps que les différents secrets et astuces des jeux sont dévoilés, et que cela demande beaucoup de recherches pour les découvrir.

Mais cela demande du matériel coûteux pour plonger dans le code du jeu, ce qui n'est pas à la portée de toutes les bourses.

4. Si vous voulez vraiment comprendre tout ça, vous avez intérêt à assurer en maths. Par exemple, la formule de calcul des dégâts des attaques comporte pas moins de 12 paramètres.

Publicité

7. Il y a toute une communauté spécialisée dans la chasse aux Pokémon ultra-rares, les «chromatiques» ou «shiny», qui ont une couleur différente de la version normale.

Game Freaks

Le plus connu est le Léviator du Lac Colère dans les versions Or, Argent et Cristal parce que chaque joueur le rencontre.

8. Chasser les Pokémon shiny est une performance en soi, parce que vous n'avez qu'une chance sur 8192 d'en rencontrer un (ou 1 chance sur 4096 à partir des versions X et Y).

C'est pour ça que des Youtubeurs comme Maître Armand se spécialisent dans l'exercice.

Et malgré des milliers d'heures de chasse depuis 2007, ce dernier n'en a capturé qu'un peu moins d'une centaine, ce qui vous donne une idée de l'ampleur de la tâche.

10. ... Il existe donc des techniques plus ou moins compliquées pour trouver ces Pokémon ultra rares, que les joueurs ont découvertes au fil de leurs recherches. Voici comment Maître Armand cherche son Mélofée shiny:

- Il va au Casino dans les versions Rouge-Feu ou Vert-Feuille avec 9999 jetons (il faut sauvegarder avant de commencer). Avec ces jetons, il peut acheter des Mélofées (500 jetons par Pokémon).

Publicité

- Une fois qu'il a acheté 19 Mélofées, il les examine un par un pour voir s'il y en a un shiny. S'il n'y a pas de shiny dans le tas, on RESET le jeu et on recommence.

11. Pour trouver un shiny, il faut être PATIENT.

Comme il y a une chance sur 8192 de rencontrer un Pokémon shiny, cela fait 0,23% de chance de décrocher le gros lot à chaque série. En 1h15 de jeu, nous avons rencontré 361 Mélofées, mais pas de shiny.

12. TRÈS PATIENT.

Après les Mélofées, Maître Armand nous a montré comment il chasse un autre type de shiny, Wailord. Cette fois, pas d'achat: il les rencontre à l'ancienne.

Le problème, c'est qu'il a fallu presque 10 minutes pour tomber face au premier, parce que les rencontres de Wailord ne sont pas fréquentes dans la nature.

Les chasseurs de Pokémon shiny comme Maître Armand tiennent scrupuleusement les comptes de leurs rencontres pour voir si, au final, ils ont rencontré leur shiny plus ou moins vite.

Publicité

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, vous pouvez regarder nos trois heures de chasse avec Maître Armand, où il répond bien à la plupart des questions qu'on peut se poser sur le shiny hunting.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

13. Il y a vraiment une communauté de passionnés de la chasse aux Pokémon shiny. Plusieurs centaines de fans suivent régulièrement les streams de Maître Armand sur Gaming Live, et ils sont souvent eux-mêmes chasseurs.

14. Il existe aussi des techniques pour maximiser les chances de rencontrer des Pokémon shiny. Mais cela n'intéresse pas Maître Armand, parce que tout l'intérêt réside selon lui dans l'excitation de la recherche «naturelle»:

«Je me souviens de mon premier shiny, c'était un Poussifeu que j'ai obtenu par RESET (en éteignant la console après chaque tentative, pour redémarrer le jeu jusqu'à la prochaine rencontre, ndlr).

J'ai eu beaucoup de chance, je l'ai eu au bout de la 240e tentative. C'était une grosse sensation et j'ai eu envie de la revivre.»

C'est une passion, et potentiellement une vraie activité professionnelle: Maître Armand, qui était prof de mathématiques, titulaire du CAPES, a démissionné fin janvier 2016 pour se lancer à fond dans le streaming en tant qu'auto-entrepreneur.

15. En fait, les chasseurs passent des heures à jouer sans rencontrer le Pokémon escompté, mais ce n'est pas grave: tout l'intérêt réside pour eux dans la rencontre avec la perle rare, si longtemps attendue.

En 3 heures de jeu avec Maître Armand, nous n'avons rencontré aucun Pokémon shiny. Vu les probabilités, c'est parfaitement normal, et ce n'est pas grave.

16. Finalement, ce n'est pas tant la découverte que le chemin qui est important. C'est pour ça que ces joueurs passent des heures à rencontrer des milliers de Pokémon. Ça peut paraître un peu fou, mais c'est une vraie expérience de vie.

Vous pouvez suivre Maître Armand sur sa chaîne YouTube, sur Twitch et sur Gaming Live.

Vous pouvez aussi trouver plus d'informations sur les Pokémon shiny sur le forum français dédié.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.