Sponsorisé

27 problèmes que tout étudiant en échange aux États-Unis connaît

I-94, I-20, F1, J1, OPT, H1B… Ça veut dire quoi ?

1. Subir les effets néfastes du décalage horaire à la rentrée.

2. Boire en toute légalité dans son pays d’origine pendant des années et découvrir qu’on est mineur aux États-Unis.

3. Trouver un ami chez qui aller passer Thanksgiving…

Ou bien être complètement seul sur le campus et regarder avec envie les photos de repas de famille sur Instagram.

Nickelodeon

4. Convertir tout les prix en euros et vous sentir très pauvre ou dangereusement riche en fonction du taux de change.

5. Ne pas comprendre les accents locaux et surtout ne pas parvenir à se faire comprendre.

Et faire face aux idiots qui soutiennent que vos habitudes ne sont pas seulement différentes, elles sont mauvaises

Si j’ai envie d’épeler mes mots à l’anglaise et pas à l’américaine, je les épèle à l’anglaise.

6. Deviner de quelle pièce d’identité vous avez besoin quand vous sortez le soir.

Nickelodeon / Via jetsettimes.com

À un moment, vous vous retrouverez dans un bar avec votre passeport dans votre poche arrière et vous le perdrez certainement. Et vous aurez peur d’être expulsé du pays.

7. Être, dans un premier temps, choqué et dépassé par les énormes quantités de nourriture qu’on vous sert au resto…

New Line Cinema / Via blog.chegg.com

et, quelques mois plus tard, être parfaitement capable de finir une assiette entière ET de commander un dessert.

8. Avoir quelques lacunes culturelles, sourire, et faire semblant de savoir de quoi les gens autour de vous parlent.

Oui, j’ai vu « The Notebook » et « Mean Girls » pour la première fois cette année. Non, je ne connais pas vraiment la discographie de Jason Derulo.

9. Ne pas parler avec vos parents pendant des jours parce que quand ils sont levés et peuvent vous appeler, vous, vous dormez.

10. Le choc lorsque vous réalisez que votre vision de l’Amérique était basée sur des stéréotypes télé.

 

Les verres en soirée ne sont pas toujours rouges, ils peuvent être bleus. “CENTRAL PERK” n’existe pas. Les gens se disent au revoir au téléphone avant de raccrocher.

11. Quand vous utilisez accidentellement de l’argot de votre pays et que tout le monde vous regarde comme si vous étiez cinglé.

Paramount Pictures / Via adonis49.wordpress.com

“Putain sa mère !” - regards à la fois perplexes et attendris de vos amis américains -

12. Être prêt à parcourir des kilomètres entiers pour trouver du fromage, du vrai pain ou de la vraie crème fraiche.

vikif/vikif

Et les payer 18 fois plus cher qu’en France, sans aucun regret.

Et demander à vos parents de faire passer clandestinement un pot de foie gras à la douane lorsqu’ils vous rendent visite.

Risquer l’expulsion n’a jamais autant valu la peine.

13. Avoir constamment peur que toute infraction à la loi, ne serait-ce que griller un feu rouge, pourrait entraîner votre expulsion du pays.

14. La paperasse. Tellement de paperasse.

De la lettre de motivation à la simple consultation chez un docteur, en passant par les milliards de formulaires de la fac américaine : une nouvelle forme de torture est née.

15. Et courir comme un malade au bureau des étudiants étrangers pour avoir toutes les signatures à temps.

Quelle que soit la fac que vous fréquentiez, il est très probable que le bâtiment où se trouve ce bureau se situe à un endroit où vous n’avez jamais cours.

16. Quand les gens qui n’ont pas étudié à l’étranger pensent avoir compris vos problèmes.

OK, OK, on a tous des moments difficiles … MAIS VOUS NE CONNAISSEZ PAS MA VIE.

17. Découvrir que vous ne savez plus vraiment parler français au bout de quelques mois.

Warner Bros. / Via ampersandean.com

18. Toutes ces heures que vous avez perdues, debout, stressé à mort, dans les files d’attente du service d’immigration et de sécurité des aéroports.

« Est-ce qu’ils vont me laisser rentrer ? »

19. La peur que vous ressentez quand vous entendez les lettres O-P-T.

(Le programme qui restreint les possibilités de travailler des étudiants étrangers aux USA).

20. Et le fait que de nombreux employeurs potentiels semblent allergiques aux mots « visa » et « parrainage ».

21. Le moment où vous envisagez sérieusement d’épouser quelqu’un pour obtenir une carte verte.

Parce que c’est quand même beaucoup plus simple que d’obtenir un visa de travail.

22. Découvrir les expressions « Spring Break », « Winter Break », et « Holiday »

4th of July, Columbus Day, Presidents’ Day, Martin Luther King Day, etc. En fait les américains sont TOUT LE TEMPS en vacances.

23. Vous entretenez une relation passionnelle avec l’appli WhatsApp.

Et tous vos amis à travers le monde vous envoient des messages quand vous essayez de vous endormir.

24. Dire au gens d’où vous venez et devoir répondre aux mêmes questions 100000000 fois de suite.

Paramount Pictures / Via orykath.tumblr.com

« Comment ça se fait que tu parles aussi bien anglais ? C’est vrai que les Français ne se lavent pas ? »

25. Avoir tout le temps peur que votre comportement ne renforce les stéréotypes et vous donner pour mission d’y mettre fin.

CBS / Via sodahead.com

Non je ne suis pas romantique, tout de le temps de mauvaise humeur et allergique à l’épilation sous les aisselles.

Dans le même genre : l’horreur quand vous réalisez que les gens ne sont amis avec vous que parce que votre statut d’étranger vous rend cool et exotique.

Disney / Via chaudmag.com

Aimez-moi pour mes qualités uniques, bordel.

26. Savoir qu’à la fin de ce beau voyage insensé, vous devrez faire vos valises et partir…

27. …abandonnant cette terre de liberté, d’opportunités et de débauche pour un futur bien plus incertain.

Mais après tout… Qui sait quel destin vous réserve l’avenir ? Bonne chance !

Check out more articles on BuzzFeed.com!

Ce post a été traduit de l'anglais par les utilisateurs de Duolingo, un service qui permet aux étudiants en langue de pratiquer leurs compétences linguistiques en traduisant des textes dans leur langue maternelle. Aidez-nous à améliorer BuzzFeed et son contenu: envoyez vos réactions et suggestions à france@buzzfeed.com. Votre avis nous intéresse!

 
 
Le buzz du moment