12 coming-out de stars

« Je suis comme un mec avec les filles. » Politicien, acteur ou sportif, quand une personnalité publique décide de révéler son homosexualité, ça passe rarement inaperçu.

1. « Je suis ici aujourd’hui parce que je suis homosexuelle. Et parce que, peut-être, je peux faire la différence. »

Neilson Barnard / Getty Images for Tribeca Film Festival

Lasse de « mentir par omission », l’actrice canadienne Ellen Page a fait son coming-out le 15 février à l’occasion d’une conférence organisée par l’ONG Human Rights Campaign. « Je suis ici aujourd’hui parce que je suis homosexuelle. Et parce que, peut-être, je peux faire la différence », a lancé l’interprète de « Juno ». Avant d’ajouter: « Je sais qu’il y a des gens dans cette salle qui vont à l’école chaque jour et sont traités comme de la merde pour rien. Ou qui rentrent chez eux et ont peur de dire à leurs parents la vérité sur eux-mêmes. (…) C’est toxique et douloureux et vraiment injuste.» Depuis ce discours, les réactions positives abreuvent les réseaux sociaux pour soutenir celle à qui la rumeur prêtait pourtant une liaison avec l’acteur suédois Alexander Skarsgard.

2. « Je suis comme un mec avec les filles. »

Mario Anzuoni / Reuters

Révélée dès 2003 pour son rôle d’adolescente droguée dans « Thirteen », Evan Rachel Wood s’est montrée tout aussi précoce pour aborder sa bisexualité. A 23 ans, elle confie au mensuel masculin Esquire: « J’ai grandi en vénérant David Bowie (…) Donc, j’ai toujours été attirée par les choses androgynes. ». L’actrice, qui a également joué dans la série télévisée « True blood », a même précisé: « Je suis comme un mec avec les filles. Je suis le dominant. J’ouvre les portes, j’invite au restaurant. Oui, je suis romantique. » Un temps fiancée à Marilyn Manson, elle est désormais mariée au comédien Jamie Bell, avec qui elle a eu un petit garçon.

3. « Je suis bisexuelle et j’y accorde de l’importance. »

Gus Ruelas / Reuters

Anna Paquin, l’héroïne principale de « True blood », a officialisé sa bisexualité en 2010 à la faveur d’une campagne pour l’égalité LGTB. « Je suis Anna Paquin. Je suis bisexuelle et j’y accorde de l’importance », lance face à la caméra l’interprète de Sookie, déjà fiancée avec son partenaire masculin du petit écran. Tous deux ont depuis donné naissance à des jumeaux, mais la comédienne a pourtant réitéré ses révélations dans la presse quelques jours après l’annonce de sa grossesse. « Etre bisexuel est quelque chose de naturel. Ce n’est pas inventé. Ce n’est pas une décision que l’on prend », insistait-elle, en 2012.

4. « Pas de négociations avec ce sentiment. »

Eamonn McCormack / Getty Images

Membre du collectif de rappeurs « Odd future », Frank Ocean a choisi d’aborder il y a un an et demi ans son penchant pour les hommes. « Il y a quatre étés, j’ai rencontré quelqu’un. J’avais 19 ans. Lui aussi », écrit-il dans une lettre postée sur son Tumblr. Puis de poursuivre: « Quand j’ai réalisé que j’étais amoureux, les choses étaient cruelles. C’était sans espoir. Il n’y avait pas d’échappatoire. Pas de négociations avec ce sentiment. Pas de choix. C’était mon premier amour. Ca a changé ma vie ». Un texte courageux dont la publication coïncidait, à quelques jours près, avec la sortie de son premier album « Channel Orange ». Il n’en fallu pas plus à certains membres de l’industrie pour l’accuser d’opportunisme.

5. « Mon héroïque co-parent. »

Fred Prouser / Reuters

Jodie Foster a attendu d’avoir soufflé ses 50 bougies pour partager son orientation sexuelle avec le grand public. Récompensée à l’hiver dernier aux Golden globes, l’actrice révélée par « Taxi driver » a profité de son discours pour glisser une dédicace à l’ex-femme de sa vie: « Je ne pourrais en aucune façon être ici sans remercier l’un des plus grands amours de ma vie : mon héroïque coparent, ex-compagne amoureuse et âme sœur, confesseur, partenaire de ski, conseillère, ma chère compagne pendant vingt ans, Cydney Bernard. »

6. « Je suis homosexuel, sinon vous ne m’auriez pas invité à participer à votre émission. »

Philippe Wojazer / Reuters

En plein débat sur le Pacs, en 1998, Bertrand Delanoë sort du placard face aux caméras de M6. « Etes-vous hétérosexuel ou homosexuel? », l’interroge un journaliste. « Je suis homosexuel, sinon vous ne m’auriez pas invité à participer à votre émission », réplique celui qui se fera élire à la mairie de Paris en 2001. Puis de préciser sa démarche: « A l’occasion du débat du Pacs, on voit ressortir un certain nombre d’idées qui me paraissent extrêmement liberticide et surtout assez stupides. »

7. « Je refuse de rentrer dans une case. »

Fred Prouser / Reuters / Reuters

Plutôt que de réussir son coming-back, Lindsay Lohan choisit d’opérer son coming-out en 2008, à demi-mot. Alors qu’elle s’affiche régulièrement en compagnie de la Djette Samantha Ronson, elle explique au cours d’une interview pour la revue de mode Harper’s Bazaar n’avoir jamais senti d’embarras par rapport à l’attirance physique envers personnes de même sexe. L’ex-égérie Disney lance ensuite : « Je refuse de rentrer dans une case (…) J’apprécie les gens, qu’importe qui ils sont. Je me sens bénie d’être capable de me sentir suffisamment à l’aise avec ça. »

8. « Mon amie vit à Saint-Tropez. Amie, c’est ie. »

Regis Duvignau / Reuters

Interrogée par un journaliste sur son récent déménagement dans le sud de la France, en 1999, Amélie Mauresmo révèle: « Mon amie vit à Saint-Tropez. Amie, c’est ie ». Une déclaration qui fait date dans l’histoire du sport puisque la championne, alors âgée de 19 ans, était la seconde joueuse de tennis à afficher publiquement son homosexualité, après la Tchécoslovaque Martina Navrátilová en 1981. Appelée par la suite à commenter cette confidence, Amélie Mauresmo avouera notamment au Figaro en 2007: « J’aurais pu y aller plus en douceur. Je n’étais pas encore épanouie en tant que femme comme je peux l’être aujourd’hui, j’étais naïve et un peu bébé. »

9. « Je suis noir et je suis gay. »

Jason Kempin / Getty Images for GLSEN

Toujours dans le domaine sportif, le basketteur américain Jason Collins profite en avril dernier d’une interview avec un journaliste de Sports illustrated pour affirmer: « Je suis un pivot de NBA de 34 ans, je suis noir et je suis gay ». Le magazine consacre sa Une à ce briseur de tabou qui s’estime « content de débuter la conversation ». Outre-Atlantique, Jason Collins est en effet le premier athlète dans un sport majeur à assumer ouvertement son homosexualité.

10. « Je n’ai pas peur de dire au monde qui je suis. »

Mike Dinovo / Reuters

Michael Sam, jeune espoir du footballeur américain, vient d’emboîter le pas de Jason Collins. Le 9 février, cet étudiant du Missouri a dit au New York Times: « Je n’ai pas peur de ce que je suis, je n’ai pas peur de dire au monde qui je suis. Je suis Michael Sam, j’ai un diplôme universitaire, je suis afro-américain et je suis gay ». A 24 ans, il devrait évoluer en ligue nationale dès septembre et devenir ainsi le premier joueur à avoir ouvertement fait part de son homosexualité dès le début de sa carrière.

11. « Avant, je disais que j’étais bisexuelle. J’étais sûre de finir ma vie avec un homme. »

Gonzalo Fuentes / Reuters

Après huit ans de vie commune, l’humoriste Muriel Robin se pacse avec sa compagne Anne Le Nen en 2009. Une étape qui officialise par là-même sa préférence pour les femmes. Dans un entretien accordé quelques années plus tard à Têtu, elle précise : « Avant, je disais que j’étais bisexuelle. J’étais sûre de finir ma vie avec un homme. Eh bien je me suis trompée. Aujourd’hui, je suis avec une femme. Je ne me vois pas avec quelqu’un d’autre qu’Anne ».

12. « Je suis un homme homosexuel heureux. »

Steve Marcus / Reuters

Fantasme absolu des adolescentes au cours de l’été 1997, Ricky Martin attend mars 2012 pour oser dévoiler son homosexualité. « Le mot bonheur prend un nouveau sens pour moi aujourd’hui, écrit alors le Portoricain sur son site internet. Chaque mot que j’écris dans cette lettre est le fruit de l’amour, de l’acceptation, du détachement et de la satisfaction réelle. Ecrire cela est une avancée solide vers ma paix intérieure et une part vitale de mon évolution. Je suis fier de dire que je suis homosexuel heureux. Je suis vraiment béni d’être qui je suis. »

Check out more articles on BuzzFeed.com!

Le buzz du moment