Promoted
Promoted

Les étranges lois de la physique sur iOS7

Attention, une application fonce sur vous et elle va très vite.

L’un des plus grands succès du premier iPhone était sa capacité à rendre les anciennes métaphores logicielles - “appuyez sur cette touche”, “faîtes défiler les pages” - bien plus littérales. Le défilement des pages était dès lors directement influencé par le bout de votre doigt. Plus besoin de cliquer sur une souris pour sélectionner une option, il vous suffisait dorénavant de la choisir avec le pouce. Il s’agissait là d’un profond changement, mais aussi d’un changement difficile à expliquer ou promouvoir. Mais les utilisateurs ont presque immédiatement compris, de façon intuitive, comment utiliser l’iPhone.

Sur iOS et Android, le mouvement est en général directement lié à l’une de ces actions : taper ou glisser, et appuyer sur un bouton (ou étirer ou encore pousser). La plus étrange de ces actions est le zoom avec deux doigts. C’est un mouvement assez intuitif mais qui n’a pas d’équivalent dans le monde réel. Toutes ces actions sont cruciales pour faire de l’iOS ce qu’il est.

Autre aspect crucial : les animations qui, sur iOS 7, sont développées autour du zoom. Pour être plus précis, ces animations volent. Quand vous appuyez sur une icône, celle-ci décolle en direction de votre visage pour ensuite se transformer en application. Quand vous la fermez, elle se retire, comme si elle retombait dans l’écran. Tous les autres mouvements métaphoriques sur iOS sont intuitifs, mais celui-ci est étrange. Contrairement aux autres, cette commande donne l’impression d’être en 3D.

La sensation de profondeur est exagérée sur iOS 7, si bien que certains utilisateurs se sont plaints de vertiges et de nausées ( Apple a reconnu le problème et a proposé une mise à jour dans laquelle ce procédé n’est pas utilisé).

Mais quelle est vraiment la profondeur de cet interface ? Jake Levy, qui travaille au sein du service data de BuzzFeed, a fait le calcul :

J’ai utilisé l’approximation de Gauss pour faire le calcul puisque la taille de l’objet (dans ce cas, celle de l’application) est largement inférieure à la distance qui vous sépare d’elle. On peut donc en déduire que la taille apparente de l’objet est inversement proportionnelle à la distance à laquelle vous le regarder.

Voici sa conclusion :

Animations by BuzzFeed / John Gara

Pour qu’une application iPhone paraisse avoir la taille d’une icône iPhone, il lui faudrait être à environ 1,5 mètres. Donc, si l’on considère que les icônes, dans les animations iOS, s’éloignent de vous, d’après ce calcul, elles parcourent environ un mètre et demi, le tout à grande vitesse. Il faut en moyenne 0,8 seconde pour que l’application s’ouvre ou se ferme, elle bouge alors à une vitesse moyenne de 1,9 mètres par seconde ou 6,8 km/h, soit la vitesse d’un joggeur.

Il faut aussi prendre en compte les dossiers. Si l’on considère la taille des icônes dans les dossiers, il faudrait qu’elles parcourent 7,5 mètres pour se transformer en applications qui occupent toute l’écran. Il y a donc 6 mètres de différence entre une icône qui se trouve dans un dossier et une icône de taille ordinaire. L’effet est assez impressionnant :

Animations by BuzzFeed / John Gara

Ces 6 mètres sont également parcourus en environ 0,8 secondes, ce qui donne une vitesse d’un peu plus de 7,5 m/s, soit 27 km/h. Il s’agit toujours là d’une moyenne puisque l’animation accélère et ralentit. C’est du moins l’impression que l’on a. À vitesse maximale, il semblerait que cette icône se dirige vers votre visage à une vitesse de plus de 32 km/h.

Cela permet d’expliquer pourquoi certaines personnes se sentent mal lorsqu’elles utilisent iOS 7. Ce système d’exploitation nous fait tout voir plus en profondeur que son prédécesseur – iOS 6 – dont le zoom était moins physique (il s’agissait plus d’un agrandissement que d’un zoom).

Mise à jour : Le développeur Steve Streza nous a donné des infos supplémentaires, sur Twitter : ” Ces animations se basent sur la loi des ressorts. C’est comme si vous étiriez un ressort entre vous-même et le dossier et que vous le relâchiez. Avant iOS 7, les animations suivaient des courbes d’ondes sinusoïdales. Les animations actuelles sont plus graduelles.” Merci, Steve !

Vous savez maintenant pourquoi iOS 7 est non seulement différent au niveau visuel mais aussi pourquoi on le ressent différemment : à chaque fois que vous refermez une application dans un dossier, vous l’envoyez à environ 7,5 m de votre visage.

Check out more articles on BuzzFeed.com!

 
 
Now Buzzing
Suivre