La Tour de David, plus haut bidonville au monde

Un aperçu de la vie des 3000 personnes qui vivent dans cette tour à Caracas.

1. Cet immeuble dispose d’un héliport, de magnifiques vues sur le Mont Avila et de larges balcons pour faire des barbecues le week-end.

Jorge Silva / Reuters

Des hommes se reposent après avoir récupéré du métal au 30e étage de la Tour de David à Caracas, le 3 février 2014.

2. Mais ceci n’est pas un hôtel cinq étoiles ou une résidence de luxe : c’est un bidonville en hauteur.

Jorge Silva / Reuters

Adriana Gutierrez et son fils Carlos Adrian regardent la télévision assis sur leur lit dans leur appartement au 24ème étage, le 3 février 2014.

3. Le bâtiment devait devenir un nouveau centre financier mais il a été abandonné vers 1994, après la mort de son constructeur - le banquier et éleveur de chevaux David Brillembourg - et l’effondrement du secteur financier.

Jorge Silva / Reuters

Vue de la ville du 44ème étage, le 9 février 2014.

4. En 2007, des squatteurs ont envahi l’immense squelette de béton.

Jorge Silva / Reuters

Vue du hall d’entrée depuis le haut du gratte-ciel, le 3 février 2014.

5. Le gouvernement socialiste d’alors, dirigé par le président Hugo Chavez, a fermé les yeux sur ces installations sauvages, et 3.000 personnes environ habitent désormais de façon permanente dans la tour.

Jorge Silva / Reuters

Thais Ruiz, 36 ans, parle au téléphone et boit du café sous le toit fissuré de son salon au 27e étage, le 6 février 2014.

6. Les résidents considèrent cet endroit comme un refuge contre la violence qui sévit dans les rues des bidonvilles de la capitale.

Jorge Silva / Reuters

Boutique aperçue à travers une porte, 6 février 2014.

7. Le photographe Jorge Silva a pris ces photos en février.

Jorge Silva / Reuters

Maria travaille dans un atelier de couture dans son appartement, le 6 février 2014.

8. Sur le blog de Reuters, il a écrit: « La tour est une illustration concrète des plus grands problèmes de la société vénézuélienne. Une grande pénurie de logements, et une crise sécuritaire. »

Jorge Silva / Reuters

Un homme assis avec sa famille dans son appartement, le 3 février 2014.

9. Ses premières tentatives pour faire un reportage sur la vie des habitants en 2007 n’avaient pas abouti, parce que les habitants étaient hostiles à la presse après qu’un article critique à leur sujet avait été écrit.

Jorge Silva / Reuters

Des adolescents bavardent au 10e étage, le 3 février 2014.

10. Cet endroit est souvent représenté de façon négative dans les médias. Vous en avez sans doute vu une réplique dans plusieurs épisodes de la série « Homeland, » où il servait de planque à Brody.

Jorge Silva / Reuters

Une fille conduit une bicyclette sur un balcon, le 5 février 2014.

11. Silva écrit : « Mon intention n’était pas d’alimenter davantage la critique. Je voulais avant tout dresser un portrait de la vie des milliers de personnes qui y ont établi leur foyer, et qui font face à d’énormes difficultés et risques tous les jours. »

Jorge Silva / Reuters

Paola Medina, 29 ans, fait sa valise et se prépare à quitter son appartement après avoir vécu dans la Tour de David pendant près d’un an, le 25 mars 2014.

12. « Je voulais donner un aperçu de leurs vies sans jugement. »

Jorge Silva / Reuters

Une femme utilise son téléphone portable lors d’une panne d’électricité, le 25 mars 2014.

13. Silva dit qu’il a senti l’existence d’un fort sentiment de communauté dans la tour.

Jorge Silva / Reuters

Beatriz remplit des mots croisés tout en gardant ses petits-enfants devant leur appartement, le 3 février 2014.

14. « Le long des couloirs de l’immeuble, on trouve des entrepôts, des magasins de vêtements, des salons de beauté et des garderies. »

Jorge Silva / Reuters

Une femme regarde par la fenêtre de sa boutique, dans un couloir, 6 février 2014.

15. Un jour, un résident a dit à Silva qu’il pensait que les habitants de la tour étaient « les plus riches des pauvres ».

Jorge Silva / Reuters

Check out more articles on BuzzFeed.com!

Ce post a été traduit de l'anglais par les utilisateurs de Duolingo, un service qui permet aux étudiants en langue de pratiquer leurs compétences linguistiques en traduisant des textes dans leur langue maternelle. Aidez-nous à améliorer BuzzFeed et son contenu: envoyez vos réactions et suggestions à france@buzzfeed.com. Votre avis nous intéresse!

Conversations sur Facebook
Le buzz du moment